Artischaud : L’utilisation des licences libres

Artischaud/conférence et programmation
ARTISCHAUD 2009

« de la culture par tous ? » TABLES RONDES : le 24/10/09 10h00-12h00

Pratiques numériques des populations; la renaissance d’une culture partagée.
– retours d’expériences des acteurs sociaux et culturels – Jacques Houdremont
– l’utilisation des licences libres – Alain Imbaud

Dans Le Monde daté du 22 août, Franck Louvrier, conseiller du président de la République, nous livre ses pensées sur les relations entre Internet et la démocratie. Comme de nombreux autres commentateurs, il salue l’importance d’outils et de services comme Twitter pour permettre l’expression démocratique massive des individus.Il souligne avec pertinence le danger d’une manipulation de ce nouvel espace public par des usurpateurs qui le pollueraient en diffusant des contenus se présentant comme l’expression de citoyens, alors qu’ils émanent de gouvernements autoritaires. Nous voilà réjouis de cette reconnaissance au plus haut niveau de l’Etat des bénéfices d’Internet pour la démocratie.C’est alors que se révèle le véritable objet de la tribune de M. Louvrier : présenter les lois Hadopi comme une protection de l’espace public démocratique. On s’attendait à plus de modestie après la décision du Conseil constitutionnel du 10 juin, censurant une part importante de la première de ces lois, justement parce qu’elle portait atteinte à la présomption d’innocence et à l’exercice concret des droits fondamentaux d’expression et de communication qui sont la condition de la démocratie.http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/08/28/internet-et-rhetorique-par-jeremie-zimmermann_1232891_3232.htmlhttp://www.freenews.fr/spip.php?article7027

Partager ?