Vous avez appelé la police, ne quittez pas…

Quand on utilise un logiciel libre, voire un système libre, il se peut que vous n’ayez pas accès aux mêmes ressources. Pour LibreOffice, les polices de caractère (ou fonts en anglais) font partie de l’affichage des documents.

Pourquoi cela s’affiche mal ?

Un document texte fait appel à une police spécifique, celle que vous lui aurez choisi ou celle de votre système, par défaut. Un document avec une police différente aura une mise en page parfois défaillante ou changée. La faute en incombe surtout à la taille des caractères, des espaces entre les lettres.  S’il n’a pas de police du même nom disponible, il va la remplacer par celle par défaut. Et là, patatras ! La mise en page est totalement changée, des lignes sont sautées, des paragraphes justifiés disposent de trop d’espaces, les titres ne suivent pas les effets graphiques que vous aviez pourtant réalisé auparavant.

Quelques solutions

Incorporer les polices dans le document

Quand un document est réalisé vous avez la possibilité avec LibreOffice d’incorporer les polices dans le fichier.

Attention ! Cela augmente de manière assez importante la taille de votre fichier. Cette solution ne fonctionne pas pour des fichiers PDF… mais…

Importer un fichier PDF dans LibreOffice

Oui, LibreOffice vous permet, grâce à son module, Dessin (ou Draw), d’ouvrir des documents PDF afin de les modifier. Je vous parlerai une autre fois de cette possibilité assez puissante et pratique. Quand vous avez ouvert un fichier PDF qui pose problème avec LibreOffice, les cadres de texte sont éditables. Cliquez dessus et essayez de changer le texte, vous verrez dans la partie droite « propriété, caractère » que le nom de la police est montré en italique. C’est le nom de la police à installer sur votre ordinateur ! Vous n’avez plus qu’à faire une recherche, télécharger la police, et l’installer ! Fermez et rouvrez votre PDF, il s’affichera mieux !

Installer les polices les plus utilisées

Si votre ordinateur est installé avec une distribution Linux, votre système est, par défaut, installé avec les polices libres des systèmes Linux. Mais il vous manquera les polices Windows, Apple ou d’autres souvent utilisées par défaut par les principaux logiciels propriétaires de graphisme. N’hésitez pas à utiliser la méthode ci-dessus pour les identifier. Je vous en donne quelques unes pour commencer. En premier, regardez dans le logiciel d’installation des logiciels. Il existe beaucoup de polices non installées par défaut qui peuvent toujours vous servir. Je trouve pour ma part que Synaptic est bien fonctionnel quand il s’agit de trouver les paquets auxquels on pense. Faites une recherche « font » ou « police ». Les paquets « fonts-crosextra-caladea » et « fonts-crosextra-carlito » sont des remplacements des polices Calibri et Cambria, les polices Cantarell dt EB Garamond sont souvent utilisées. Vous pouvez aussi installer les polices typées « microsoft » avec le paquet « ttf-mscorefonts ».

Si vous devez télécharger une police que vous ne retrouvez pas dans les dépôts officiels de votre système, vous pouvez copier les fichiers de la police (en .ttf, ou .otf) dans le dossier caché /.fonts dans votre répertoire personnel (/home/VOTRENOM/.fonts). Pour afficher les dossiers cachés, faite CTRL+H dans la fenêtre de votre explorateur de fichiers.

Voilà ! En espérant que tout ceci vous sera utile au quotidien, ça l’est pour moi depuis quelques années maintenant !

Partager ?