Jeux vidéo et Linux : les jeux natifs

Passons maintenant aux jeux natifs, c’est-à-dire développés sous Linux (en plus des autres plate-formes).

Avant 2013, état des lieux

Avant 2013, les jeux natifs sous Linux n’étaient pas très nombreux. Bon, excluons d’ors et déjà les projets sous tous les matériels utilisant des noyaux GNU/Linux (car sinon nous devrions parler d’Android par exemple) et concentrons-nous sur les versions PC.

L’éditeur de jeux Loki Games a arrêté de porter des jeux en 2002. De nombreux jeux sous Linux sont en fait des clones de jeux à succès sur consoles comme SuperTux. Et il faut que ce soient les éditeurs ou leur militantisme pro-linuxien qui les pousse à adapter leurs jeux sous Linux. Exemple, John Carmack, le programmeur en chef des moteurs de jeux de Doom (l’ancêtre), Quake et Doom 3 (le nouveau) : tous ces moteurs de jeux étaient disponibles sous Linux, et cela a donné par la suite de nombreux projets très intéressants comme War$ow, ou Darkmod.

Hormis ces exceptions, le jeu sous Linux se compte par petite centaine.

Humble Bundle, Steam, GOG…

Dès 2013 le monde du jeu vidéo semble s’ouvrir à une mode : l’indé. Indé, pour studio de jeux vidéo indépendant des grosses structures du marché. Le site Humble Bundle en sera le porte étendard en propulsant non seulement des petits jeux dans le lumière mais en incitant les développeurs à porter leurs jeux sous Linux. D’ailleurs les premiers packs de jeux sont tous disponibles sous Linux, c’est une condition pour être présent dans les packs de jeux.

Good Old Games (ou GOG), des polonais de CD Projekt RED est une plate-forme de « revival » de vieux jeux pour les adapter aux configurations actuelles. En 2014, ils lancent une série de jeux disponibles sous Linux. Aujourd’hui, GOG compte à son catalogue près de 1000 jeux sous Linux, sans DRM.

En 2015, Valve entre dans la danse avec la célèbre plate-forme Steam. Valve a une puissance de frappe autrement plus imposante et permet à Linux de gagner en visibilité. De nombreux jeux sont développés sous Linux (près de 4000 jeux aujourd’hui), dont de grosses pointures dit « AAA » comme Tomb Raider, The Witcher 2, Metro, Dying Light, Civilisation 5…

Valve a tellement porté le jeu sous Linux que sur les 10 jeux les plus joués de la plate-forme près de 7 jeux sur 10 disposent d’une version Linux.

Avec l’entrée de Valve dans le monde de Linux, la plate-forme bénéficie aujourd’hui de nombreux développements. En 3 ans, le nombre de jeux disponibles est passé de 1000 (février 2015) à plus de 4000 en janvier 2018. Toute proportion gardée, les deux consoles les plus vendues de tous les temps, la PS2 et la Nintendo DS ont été abreuvées respectivement de 10082 jeux et 6645 jeux.

Partager ?