Le conseiller numérique et sa formation

J’interviens en ce moment dans un centre de formation pour former des conseillers numériques (CNFS) au métier de médiateur numérique. Ils doivent passer un titre professionnel à la fin de la formation. Je reproduis ici un texte que j’ai écrit lors d’échanges avec une médiatrice numérique en formation. Je précise aussi que les sources sont disponibles à la fin de l’article.

Le cadre du diplôme

Les conseillers numériques préparent un titre professionnel, le CCP1 de diplôme REMN (Responsable d’Espace de Médiation Numérique). Ce diplôme était auparavant « Animateur Multimédia« , du secteur de l’animation, code ROME G1202. Il s’inscrit dans le code ROME K2111 de la formation professionnelle (oui, c’est pour être formateur).

Conseiller numérique ou médiateur numérique ?

Le terme « conseiller numérique » est un terme en plus pour définir un travail. Mais c’est aussi, et surtout, une marque gouvernementale (avec ses stickers, ses logos, t-shirt…). Cela ne définit pas les missions du métier. Ça ne sert à rien de se définir comme « conseiller numérique » contre le « médiateur numérique ». Les CNFS préparent un titre professionnel de médiation numérique.

Les différentes approches du numérique, y compris les robots pédagogiques, les dispositifs techniques, peuvent aider à résoudre la fracture numérique. Elles permettent de faire comprendre les enjeux du numérique (écologie, apprentissages, parentalité…). C’est dans le référentiel du titre professionnel. Il est nécessaire que les CNFS (ou les centres de formations et formateurs) se rapprochent des structures ayant déjà travaillé sur ces questions.

Le cadre d’emploi

Certaines structures ont inscrit le secteur numérique dans leur réflexion depuis des années. Pour d’autres, elles n’ont pas toutes eut de secteur numérique auparavant, ni n’ont réfléchit à ce que c’était. Il s’agit d’un enjeu en plus par rapport à leur travail du quotidien. Elles ne peuvent pas le traiter faute de professionnels formés, de mobilisation de moyens. Attention à l’idée de « médiation sociale avec du numérique ». Ce n’est pas le titre professionnel. Pour faire de l’accompagnement individuel, et notamment pour des questions liées à de la confidentialité, les CNFS ont besoin d’une certification Aidants Connect. Et encore, même avec celle-ci, ils ne remplacent surtout pas une médiation sociale (ce sont des métiers différents, avec des diplômes différents et des pratiques différentes).

L’ANCT de votre territoire est l’interlocuteur des CNFS ou de la votre structure sur ces questions.

1er Conseil d’Administration de L’ANCT

Et après mon poste de CNFS ?

Le titre professionnel que les CNFS préparent n’est pas lié à leur structure, mais bien à un référentiel de métier qui existe depuis des années. Ce métier peut être exercé dans différentes structures, des fablab, aux centres sociaux et MJC, médiathèques, CCAS, PIMMS ou tiers lieux… ce sont les premières choses que j’ai abordé dans ma formation. Nous avons aussi rencontré des structures avec les CNFS.

Je sais très bien que les missions des CNFS dans leurs structures ne sont pas celles vues en formation. Le problème majeur est que le dispositif a été pensé « d’en haut », avec un saupoudrage sur des structures n’ayant jamais réfléchit à ce qu’est un titre professionnel de médiation numérique (et encore moins à ce qu’est un médiateur numérique et ses missions). Cyniquement, c’est aussi une opportunité pour ces structures d’avoir un salarié en plus, financé par l’État comme feu les emplois aidés. Ce qui permet d’avoir un peu plus d’espérance vis à vis du secteur professionnel, ce sont la formation, et le CCP1 du titre professionnel, et le réseau professionnel que les CNFS vont se créer pendant leur exercice à leur poste. La marque « conseiller numérique » ce n’est vraiment pas ce à quoi ils devraient se raccrocher.

Sources

3 comments

  1. Bonjour,
    Vous mentionnez que pour faire de l’accompagnement individuel, il y a besoin d’une certification Aidants Connect. Celle-ci n’étant valable que pour des salariés d’une structure agrée, est-ce que le même travail effectué par un bénévole du champs de médiation sociale ne peut plus utiliser le mandat CNIL? Les CNFS ne peuvent-ils plus utiliser ce même mandat de la CNIL?

    1. Les bénévoles ne peuvent pas être habilités et disposer du mandat en lien avec Aidants Connect. Il n’y a bien que les salariés de structures qui peuvent en bénéficier, après une formation d’une journée.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.